À Montréal, le logement social c’est vital!

À Montréal, le logement social c’est vital!

La joute pour gagner une réserve de terrains et bâtiments à Montréal existe depuis fort longtemps. Les règles changent d’année en année et le prix des terrains augmente à chaque nouvelle version. La version actuelle se présente avec un plateau composé de 102 500 ménages qui paient plus de la moitié de leurs revenus pour se loger et une liste d’attente pour des HLM de 24 863 ménages à l’Office municipal d’habitation de Montréal.On y retrouve aussi une part disproportionnée de condos construits, comparativement aux logements locatifs. En 2015, par exemple, 3899 condos ont été mis en chantier contre à peine 1551 logements locatifs, dont seulement 98 logements sociaux.
Étrangement, la règle de Stratégie d’inclusion de logements abordables dans les nouveaux projets résidentiels existe déjà depuis 10 ans mais n’a toujours pas atteint ses objectifs. Pourquoi? Parce qu’elle met la réalisation de nouveaux logements sociaux à la remorque de grands projets privés et du marché des condos neufs.
Également, certaines règles ont été changées, rendant l’accès à du logement social encore plus difficile. Le nombre de nouveaux logements sociaux financés annuellement via AccèsLogis a été réduit de moitié dans le budget 2015-2016 du gouvernement québécois. Pire, les enveloppes et programmes complémentaires d’AccèsLogis ont été coupés et les montants alloués pour la construction de logements sociaux sont les mêmes aujourd’hui qu’en 2009. C’est inadmissible!

monopolyfrapru_petit
Le but du jeu de la campagne pour une réserve de terrains et bâtiments à Montréal est donc de faire pression sur la ville afin qu’elle :
• réserve 100 % des terrains appartenant déjà à la Ville pour le logement
social et/ou des équipements collectifs et communautaires;
• cible les terrains et immeubles abandonnés par les différentes institutions;
• finance la création d’une réserve foncière.
Afin que nous sortions toutes et tous gagnants, il est impératif de faire en sorte que la ville de Montréal réserve le plus possible de terrains et bâtiments sur son territoire, afin d’y développer le maximum de logements sociaux!

Parce qu’à Montréal, le logement social, c’est vital!

Source;  FRAPRU

Devenir membre

Avec une cotisation annuelle de 2 $, vous pouvez être membre du CLPMR. En plus de recevoir notre bulletin Le Locataire, être membre vous donne le droit de voter lors de nos assemblées générale et faire partie du conseil d’administration.